Quintette Moraguès

SITE Quintette Moragues 2  Y Perton

©Y Perton

Michel Moraguès, flûte : Soliste à l’Orchestre National de France, Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

David Walter, hautbois : Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de        Paris, Chargé de cours à la Guildhall de Londres.

Pascal Moraguès, clarinette : Soliste à l’Orchestre de Paris, Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris.

Pierre Moraguès, cor : Soliste à l’Orchestre National de l’Opéra de Paris, Professeur au Conservatoire National de Région de Saint-Maur des Fossés.

 Giorgio Mandolesi, basson : Soliste à l’Orchestre de Paris, Professeur au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris

Le Quintette Moraguès est l’un des plus beaux exemples de la tradition française des instruments à vent. Il a hissé le quintette à vent au rang des formations incontournables de musique de chambre. Lauréat des Fondations Yehudi Menuhin et Samson François, le Quintette Moraguès s’est très rapidement imposé sur les scènes internationales par la richesse et la complexité de ses timbres. Le Quintette Moraguès se constitue à Paris en 1980 et se produit sur les plus grandes scènes internationales en Europe, aux Etats-Unis, au Japon, en Australie, au Moyen Orient…  En 1992, il rencontre le pianiste russe Slatoslav Richter avec lequel il enregistre en direct, au Musée Pouchkine de Moscou, un disque Beethoven distribué par Philips. Salué par la presse internationale pour l’ensemble de ses enregistrements, le Quintette Moraguès obtient en 1994 le Grand Prix de la Nouvelle Académie du Disque pour son interprétation des deux sérénades pour vent de Mozart.  Pascal Rogé, Christian Zacharias, Brigitte Engerer, Christian Ivaldi, Jean-François Heisser, Jean-Claude Pennetier, Michel Dalberto, Philippe Cassard et Claire Désert comptent parmi les partenaires les plus fidèles du groupe.

Grâce à la qualité des adaptations de David Walter, le Quintette Moragues a pu diversifier son répertoire et enrichir la littérature de cette formation. La transcription, couramment utilisée durant des siècles d’histoire de la musique, prend ici tout son sens. A l’image du quatuor à cordes, le quintette à vent se hisse ainsi au rang des formations incontournables de musique de chambre.

lien vers Quintette Moraguès

 

Le Quintette Moraguès

 

Le quintette Moraguès en vidéo
Carmen Chanson Bohémienne:

Discographie sélective Interviews etc.

 caplet ravel      Mozart serenades
RICHTER   Poulenc

les 20 ans   Mozart

Ligeti..

David Walter et la transcription
Extraits de Presse Galerie

« Jusqu’où le Quintette Moraguès ira-t-il? Il réussit en effet le tour de force, grâce aux arrangements réalisés par son hautboïste, David Walter, à rendre plus convaincantes que dans leur version originale certaines des partitions qu’il s’approprie »

Le Quintette en si bémol majeur, d’après le bref Trio pour cordes D. 471 de Schubert, est un arrangement très habile réalisé par David Walter, le hautbois du Quintette Moraguès. Le résultat, paré de couleurs plus vives que l’original, sonne avec beaucoup de charme et de fraîcheur, grâce à la cohésion, la discipline, la précision et la fusion des sonorités auxquelles parviennent les Moraguès. Leur impeccable musicalité est toute aussi évidente dans l’arrangement du Deuxième Quatuor de Mendelssohn, œuvre plus complexe et plus ambitieuse qui évoque souvent les couleurs et la mélancolie de la future Symphonie «Ecossaise».

Philippe van den Bosch

© Y Perton

© Y Perton

© Y Perton

© Y Perton

© Y Perton

 Programmes, répertoires, etc. sur demande