Elsa Grether, violon

 

 

Elsa Grether

Invitée de festivals prestigieux en France et à l’étranger (Carnegie Hall de New-York, Folle Journée de Nantes, Printemps des Arts de Monte Carlo, Flâneries Musicales de Reims, Festival de Sully, Festival Berlioz, Menton, Festival des Abbayes de Lorraine, Pâques à Fontevraud, Bozar, Palazzetto Bru-Zane, pour en citer quelques uns ), Elsa Grether se produit en soliste avec orchestre, dans un répertoire allant de Bach à Brahms, Tchaikovsky, Sibelius et Prokofiev, avec notamment l’Orchestre Symphonique de Mulhouse, la Philharmonie de Strasbourg, l’Orchestre Philharmonique du Liban, Orchestre Symphonique de Briansk, Indiana Philharmonic Orchestra, Deutsch-Tschechicher Kammerorchester… .

En 2018-19, elle joue aux Folles Journées de Nantes ; aux Grandes Heures de Cluny (Concerto de Tchaïkovsky), au Liban (Sibelius),aux Flâneries Musicales de Reims, Festival Berlioz, Festival des Forêts, Collège des Bernardins et Salle Cortot à Paris, ADAC Reims, Société de musique de chambre de Rouen, Musiques à Versailles, Musique en Polynésie. A l’été 2019, elle est l’invité de l’Orchestre de Cannes (Mozart 5) au Festival d’Art sacré d’Antibes, sera en récital au Festival de Rocamadour, Musicales de Normandie, Estivales d’Arténétra, Musique en Dialogues aux Carmélites à Toulouse, Musicales de Redon, Altmark Festspiele.

Ses trois premiers CDs, Poème Mystique (2013), French Resonance (2015)  avec les pianistes Ferenc Vizi et François Dumont (label Fuga Libera/Outhere) et Kaléidoscope (2017) consacré au répertoire pour violon seul (Fuga Libera/Outhere) ont été unanimement accueillis par la presse et le public, obtenant tous les trois 5 Diapasons, 4 étoiles Classica ainsi que des critiques élogieuses dans le magazine Gramophone, 5 de Pizzicato, La Libre Belgique, Resmusica, Concertclassic, Classiquenews…  Son prochain enregistrement avec le pianiste David Lively, sera consacré à Prokofiev et sortira au printemps 2019 (Fuga Libera/Outhere).

Elsa Grether est lauréate du Prix International Pro Musicis 2009 à l’unanimité du jury ainsi que de diverses fondations : Safran pour la Musique, Natixis-Banque Populaire,  Prix Oulmont (Fondation de France), Cziffra, Fondation Bleustein-Blanchet pour la Vocation. En 1993, elle est lauréate du Concours des Jeunes solistes organisé par la RTBF de Bruxelles.

Née à Mulhouse, après l’obtention d’un Premier Prix à l’unanimité du jury au CRR de Paris le jour de ses quinze ans, Elsa a été l’élève de maîtres prestigieux : Ruggiero Ricci au Mozarteum de Salzbourg, Mauricio Fuks à l’Université d’Indiana à Bloomington, Donald Weilerstein au  New England Conservatory de Boston et Régis Pasquier à Paris.

www.elsagrether.com

Extraits musicaux: 

 

Masques – Teaser du disque Prokofiev enregistré avec David Lively (parution en avril 2019)

 

Prokofiev – Sonate N°2 – 1er mouvement

Prokofiev : Sonate N°2 – Final

Albeniz « Asturias »

 

 

 

Fauré « Romance », avec François Dumont

Vierne: Sonate, 4e Mvt, avec François Dumont

Discographie selective Interviews…

 

Retrouvez ICI la presse complète des deux derniers disques d’Elsa Grether : Masques et Kaléidoscope

 

Extraits de Presse  Galerie
A propos du disque Prokofiev

«Ce disque émerveille de bout en bout et se range sans hésitation parmi les grandes versions modernes »
Concertclassic, Alain Cochard

CD de la semaine et FFFF Télérama
« En symbiose avec le piano de David Lively, le violon sensible d’Elsa Grether exalte les partitions entre ombre et lumière de Prokofiev. Avec un bel allant. Superbe programme, parcouru par une prodigieuse énergie, et un plaisir manifeste de jouer ensemble ces œuvres oscillant entre nostalgie du romantisme et modernité bien assumée. »
Télérama, Sophie Bourdais

 « Sens du dialogue, choix des tempi, clarté des lignes musicales, jeu finement adapté à chaque œuvre : on sent, des les premières mesures, que leur collaboration les élève au rang des meilleurs interprètes de la musique de chambre de Prokofiev.  »
Musikzen, Albéric Lagier

« Masques est un disque extraordinairement riche, qui propose un programme raffiné et ciselé, interprété à la perfection. Ce disque là vous emmènera bien loin, en tout. » 
Gang Flow, Anne-Sandrine Di Girolamo

« L’amour de l’instrument, le raffinement comme la puissance, les couleurs, avec toujours le soin de l’artisan qui polit sa pièce, Elsa Grether rivalise avec les plus grands, magistralement accompagnée – le terme est faible – par David Lively, dont on admire la capacité à parler d’une même voix que celle de sa partenaire.
Un enregistrement que l’on ne saurait trop recommander : On sort heureux de ce moment de musique, rayonnant, lumineux, à l’émotion juste, au jeu décanté de ses scories, toujours dynamique, énergique mais sans fébrilité, accentué sans arrachements. »
Classiquenews, A. Dacheux

————–

«Elsa Grether fait partie de nos grandes violonistes et il serait temps que tous les organisateurs de concerts en prennent pleinement conscience.» – A Cochard, juillet 2017

«Ce disque est sans conteste mon récital solo préféré depuis un bon moment » –  Gramophone, C Gardner, nov 2017

« L’archet souple, la noblesse de jeu et la richesse de coloris du violon d’Elsa Grether donnent à cet enregistrement toute sa valeur. La soliste se montre à la hauteur de l’enjeu dès la redoutable Chaconne extraite de la Partita en ré mineur de Bach. » – Classica, Michel Le Naour, déc 2017 

 « … elle confirme la personnalité de son style. Sa flamme intérieure anime des phrasés vivants, et la maîtrise des lignes polyphoniques ne tombe jamais dans l’emphase. Rien de péremptoire ici ni d’artificiel, rien de maniéré ni de racoleur, et une naturelle qualité d’intonation.» – Diapason, JM Molkhou, nov 2017

« Ce disque original et riche, où au plus familier succède le plus rare, est un bijou précieux, dont on ne se lasse pas. Le jeu libre, épanoui, d’une exceptionnelle maîtrise, toujours sensible, relève du grand art.  De programme en programme, d’enregistrement en enregistrement, Elsa Grether s’affirme comme une des plus douées et des plus inspirées de nos jeunes violonistes » – A Dacheux, juillet 2017

“Grether’s playing is technically outstanding, dynamic and vivid, with a silky timbre”– Pizzicato Magazine, September 2017

Elsa GretherElsa GretherElsa GretherElsa Grether

 

 

 

Programmes