Romain Descharmes, piano

 

R Descharmes - @ Astrid di Crollalanza retaillée WEB petit

Le pianiste Romain Descharmes est une merveille de classe et de pureté classique. » – Christian Merlin, Le Figaro

« On reste admiratif devant une science du piano peu commune, qui associe une musicalité sans faille à une étourdissante dextérité » – Emmanuel Andrieu, ConcertoNet

Premier Grand Prix au Concours International de Dublin en 2006, sa carrière prend son ampleur et il joue en récital sur plusieurs scènes prestigieuses : Carnegie Hall à New York, Wigmore Hall à Londres, Forbidden City Hall à Pékin, National Concert Hall à Dublin… Depuis ses débuts très remarqués avec l’Orchestre de Paris, il s’établit comme une nouvelle valeur du piano français.

On a pu l’entendre avec les Orchestres de Paris, National de Lyon , le Capitole de Toulouse, National d’Ile-de-France, de Bordeaux , Mulhouse, Aarhus,  Québec, Malmö… Ainsi que lors de festivals tels que Piano aux Jacobins, La Roque d’Anthéron, Chambord, Colmar, Menton, la Vézère, Gand,  Radio France Montpellier… Théâtre du Châtelet, au Trident à Cherbourg, Théâtre du Vésinet, Salle Cortot, Salle Poirel à Nancy, Lille, ainsi que dans le cadre de la Belle Saison, etc…. et à Instambul, Londres, Luxembourg, Essaouira, et en Inde, Cervantino au Mexique, en Serbie, à la Chapelle musicale Reine Elisabeth.

Pianiste recherché en tant que chambriste pour son écoute, sa sensibilité et sa large connaissance du répertoire qui va de la sonate aux grandes formations, il fait partie du Trio Talweg.

Musicien éclectique, il fait partie du Mosalini-Terruggi cuarteto, et joue également avec Quai N°5 avec lequel il a enregistré deux albums chez Decca-Universal.

Parallèlement très investi dans la pédagogie et la transmission, il est professeur de piano au CRR de Paris.

www.romain-descharmes.com

 

EXTRAITS AUDIO- VIDEO

Chausson – Concert: Final (avec le Fine Arts Quartet et P Fouchenneret)

 

Brahms: Intermezzo op118 n°2

Beethoven: Sonate N7 avec Pierre Fouchenneret, violon

Fauré Nocturne N°13

Discographie sélective Interviews
Extraits de Presse Galerie
« Le pianiste Romain Descharmes est une merveille de classe et de pureté classique. » – Christian Merlin, Le Figaro, mai 2012

« Even though I know the piece well, nothing prepared me for Descharmes’ superb control of the work’s distinctive syncopations. »« Recordings of the Month » – Dan Morgan, Musicweb-international, June 2017

« Just as impressive is pianist Descharmes, who handles the technical challenges with seeming ease » – American Record Guide, 2017

« Romain Descharmes savors the music’s charm and brilliance without indulging in excessive sentimentality. The First Concerto, with its surprising wiring for horns, has a breezy freshness that completely disarming. It’s played with joyful directness and a complete lack of affectation. I enjoy fast and dazzling versions of the Second Concerto, with its whirlwind finale, but Descharmes treats the piece with almost epicurean relish, nowhere more so than in this sassy, witty account of the central scherzo. There’s no lack of virtuosity, but also time to savor the music’s many harmonic delights. A disc to savor. » – David Hurvitz, ClassicsToday.com

« C’est avec une élégance dénuée de maniérismes autant que de sécheresse que Romain Descharmes joue les deux premiers concertos et l’Allegro appassionato. Il nuance son piano de coloris moirés et tendres, et sort les griffes quand il le faut. Du Concerto n°1, inspiré de Bach, il délivre une interprétation qui réussit à faire passer la pilule d’un bavardage parfois excessif du compositeur dans la premier mouvement, et d’une vacuité qui interdit de facto le « con fuoco » demandé dans la finale, tout en magnifiant le caractère rêveur de l’Andante sostenuto. Chapeau ! » – Alain Lompech, Diapason, Mai 2017

« The bigger and better surprise, though, is the unaffected, highly accomplished musicianship of Pierre Fouchenneret and Romain Descharmes, neither of whom I’d heard before. Fouchenneret’s tone is warm yet finely focused and with spot-on intonation throughout. Descharmes’s touch is unfailingly elegant; he renders even the thickest passages with crystalline clarity. […] Fouchenneret and Descharmes are absolutely worth a listen. I’ll certainly be returning to their superb accounts of the three sonatas as well as the Spring, and I eagerly look forward to hearing more from them. » – Andrew Farach-Colton, Gramophone, January 2017

« […] alongside pianist Romain Descharmes, ‘a marvel of class and purity’, as Christian Merlin so rightly described him. By their refreshing, profound and pertinent vision of these works, going in turn from fieriness to extreme poetry without ever losing sight of the necessary classicism of the style, they take us on a ‘non-stop’ journey to the peak, the heart of the Beethovenian universe, on the threshold of Romanticism. Magical! » – Presto Classical, September 2016

 

Programmes